Report de l’édition 2021 du Salon International de l’auto de Québec

 

Publié dans : Salons
Par Gaby Drolet
26 Octobre 2020 - 10:54

Pour imprimer facilement 

Report de l’édition 2021 du Salon International de l’auto de Québec

500-salon2017_2.jpg
L’événement familial par excellence de la semaine de relâche, le Salon International de l’auto de Québec (SIAQ), est contraint de reporter son édition à mars 2022. En raison de la pandémie qui afflige le Québec, l’événement ne pourra malheureusement pas avoir lieu en mars 2021. L’organisation n’avait d’autre choix afin d’assurer la sécurité, la santé et le bien-être des employés, clients et visiteurs.

Le Salon International de l’auto de Québec est l’endroit par excellence pour s’informer et pour découvrir les nouveautés du monde de l’automobile. Toutefois, la protection des visiteurs et la qualité de l’expérience offertes demeurent au cœur de nos préoccupations. Il serait irréaliste de produire un Salon international de l’auto de Québec aussi grandiose que par les années passées tout en respectant les mesures sanitaires prescrites par la Santé publique.  « Nous travaillons actuellement à l’élaboration d’un plan B pour mars 2021 » affirme Charles Drouin, Directeur général du Salon International de l’auto de Québec. « Le mois de mars est un mois très important pour l’industrie automobile de la grande région de Québec et soyez assuré que nous allons participer au rayonnement de cette dernière » poursuit-il.

L’annulation du Salon International de l’auto de Québec aura un impact important pour l’économie de la région de Québec. « Le Salon de l’auto de Québec génère près de 4,7 millions en retombées économiques en six jours, dont 1,2 million de dollars dans le secteur touristique », indique Éric Dorval, Président de la Corporation Mobilis qui produit le Salon.

La Corporation Mobilis demeure fidèle à sa mission et s’assurera d’offrir au public québécois un rayonnement de l’industrie automobile et de ses intervenants.  Près de 70 000 personnes visitent annuellement le SIAQ dans l’intention de découvrir les véhicules, rêver et s’amuser, ce qui en fait le Salon de l’auto numéro un au Canada au prorata de sa population.