VENITE ADOREMUS une seconde édition éclatante

 

Publié dans : Photos-Reportages
Par Lise et Jocelyn Gagné
25 Novembre 2012 - 16:10

Pour imprimer facilement 

jocenew_202.jpg
VENITE ADOREMUS une seconde édition éclatante ce 24 novembre 2012 dès 19h30 à l'Eglise Notre-dame-de-la-Victoire où les spectateurs ont eu le plaisir d'entendre de jeunes artistes professionnels de Lévis qui ont interprété avec brio de la musique sacrée et de Noël dans le cadre de leur concert annuel.

DSC_6847_2.jpg

Cette fois nous avons eu la chance d'assister à la générale de Venite Adoremus, qui d'un seul chant a le don de vous rappeler que dans à peine un mois on sera rendu à la nuit de  Noël...ce qui nous donne quelques semaines pour terminer nos préparatifs et respirer un peu en se gâtant avec de tel concert.

DSC_6867_1.jpg

De cette façon on peut mieux réaliser tout le travail qui entoure une telle présentation - les directives à donner, les répétitions, les enchaînements à faire, les éclairages à ajuster, les tests de son, la portée de la voix, le programme à suivre pour que tout se déroule comme sur un nuage, pour tout orchestrer et ne pas rompre la magie qui s'installe lors du grand soir.

DSC_6875.jpg

On peut voir le bonheur briller dans leurs yeux, on y sent la camaderie dans les petits rires qui s'élèvent parfois, les applaudissements d'appréciation après chaque chant, sans oublier les mélanges harmonieux des voix et musiques qui parfois nous surprennent par leur beauté...et on se rend compte que c'est le résultat de multiples pratiques et d'un travail acharné visant à donner le meilleur d'eux-mêmes.

DSC_6882.jpg

Pour ceux qui avaient assisté à la première édition, on a le plaisir de retrouver le doigté maginifique d'Anna Spirina au piano, la voix angélique de Lili Lorenzana-Bilodeau qui émeut chaque coeur battant dans l'assemblée, l'archet passionné d'Annie Dumont et Pierre Antoine Rivard, organiste qui fait encore partie intégrante du spectacle.

DSC_6886.jpg

Comme l'an dernier toutes les parties de l'Église sont mises en valeur, des chants ou musiques provenant du jubé (du ciel de l'Église) ou du choeur jusqu'en passant par l'allée. En entendant certaines pièces telles que Preghira, on reste encore sidéré de voir à quel point leurs voix portent sans micro...époustoufflant.

DSC_6891_1.jpg

La soirée est parsemée de belles surprises allant de la lecture de textes magnifiques entrecoupant les numéros jusqu'à l'arrivée de Louis-Frédérik Gagnon, un jeune prodige cornemuseur qui ajoute une saveur particulière à ces fleurs du désert ou Amazing Grace donnant une ferveur augmentée à cet hommage; la voix cristalline d'Andréanne Guay et Camille Gilbert, première boursière de la Bourse Venite Adoremus, participant en tant que jeune concertiste junior avec sa trompette sans oublier Jonathan Bédard, un barython à la voix d'or.

DSC_6921.jpg

Les parties musicales nous permettent de nous imprégner de leur splendeur particulièrement la sensibilité du violon d'Annie Dumont toujours aussi captivante pour ne pas dire chavirante dans la "Méditation de Thais" qui nous transporte dans un univers parallèle de douceur, de pur bonheur, un vrai délice comme le fait d'ailleurs Anna Spirina dont la saveur slave transcende les notes d'ivoire et d'ébène.

DSC_6931.jpg

Du début à la fin, c'est rempli d'émotion, de dimension, de beauté et de magie , de belles voix enrobées de musique "divine" lors de cet interlude bien mérité avant la frénésie entourant les fêtes de Noël et du Nouvel An...la recette d'un succès assuré et plaisir renouvelé.

DSC_6951.jpg

contacts_328.jpg